"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 8 décembre 2015

De l'autre côté de l'Atlantique de Michel Tagne Foko

Lecture en partenariat : un grand merci à Gilles Paris  et aux Editions du Mérite pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Yves Lamare a 23 ans et vit à Paris. Sa mère, dont l'auteur préféré vient de sortir un livre qui la bouleverse, va bientôt fêter ses cinquante ans. Pour lui offrir un cadeau inoubliable, il décide d'aller à New-York, à la rencontre de ce célèbre écrivain américain, afin qu'il lui dédicace son nouveau roman et surtout obtenir un selfie...

Ce voyage qui pour lui ne semble rien présager d'extraordinaire, va bouleverser complètement sa vie. Dans cette course effrénée, parviendra-t-il à réaliser ses objectifs? 

Avis 

Pour le cinquantième anniversaire de sa mère Emilie, Yves décide de marquer le coup : pas de vêtements ou d'abonnements culturels, cette année !  Le jeune homme choisit de lui offrir un cadeau hors du commun en lui faisant dédicacer le dernier livre de son auteur favori, Robert Wilkinson.  Pour ce faire, il n'hésite pas à se rendre à New York pour rencontrer l'écrivain qui bouleverse sa mère, lui arrachant notamment des larmes avec son dernier titre, Il aurait eu 21 ans.

Tandis que le jeune homme traverse l'Atlantique, en France, autour d'Emilie, les uns et les autres veulent également la fêter et se confient à propos de leur amie commune, de son anniversaire ou encore du voyage d'Yves.

Au départ de cette idée originale,  Michel Tagne Foko nous propose un roman choral : dans l'entourage d'Emilie, ses proches complètent peu à peu l'histoire de cet anniversaire qui se veut hors du commun.  Cette date est aussi l'occasion pour Emilie de se pencher sur son passé, de se livrer à ses amies.  

En parallèle, l'auteur suit le périple d'Yves, à la recherche de Robert Wilkinson, dans un texte à la fois cocasse et vivant. Cependant, ce récit inattendu, à l'image de sa fin, est desservi par quelques fautes d'orthographe et tournures bancales qui viennent en gâcher la lecture.  Malgré ce bémol, Michel Tagne Foko signe un roman  plaisant à suivre,  autour du temps qui fuit et du poids du passé.

Aucun commentaire: