"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 29 septembre 2015

Heidi de Johanna Spyri

Lecture en partenariat avec les éditions Flammarion : un grand merci !

La présentation de l'éditeur :

Heidi, orpheline, est confiée à son grand-père. Le vieil homme vit seul dans la montagne avec ses chèvres ; un environnement rude pour une petite fille. Pourtant, Heidi s'épanouit sur l'Alpe. Elle découvre la beauté des alpages avec Peter, le chevrier, et fait le bonheur de tous ceux qui l'entourent. Jusqu'au jour où sa tante décide de l'envoyer à la ville auprès d'une petite fille en fauteuil roulant...

Avis 

Heidi est une petite orpheline de huit ans, elle vit avec sa tante Dete depuis la mort de ses parents.  Lorsque tante Dete se voit offrir une place à Francfort, elle doit trouver une solution pour la garde de la petite fille et se voit contrainte de la confier au Vieux des alpes, son grand-père.  Pour Heidi, c'est une tout autre vie qui commence  !

Très vite, Heidi se fait à son nouveau cadre de vie, découvrant les joies de la vie au grand air et s'y faisant des amis.  Sa joie est malheureusement de courte durée car tante Dete l'emmène bientôt à Francfort, pour distraire Clara, une jeune infirme.  Cette fois, le changement n'est pas vraiment bénéfique à la petite fille qui rêve de retrouver ses montagnes...

Remis au goût du jour par les éditions Flammarion, Heidi est un classique de la littérature jeunesse.  J'ai pris beaucoup de plaisir à re-découvrir ce roman, évoquant mes lectures d'enfance dans des recueils à couverture bleue.  C'est avec ravissement que je me rappelais l'histoire originale, me souvenant au fur et  mesure de ma lecture de tel personnage ou un épisode bien précis : le fantôme de Francfort, par exemple.


Destinée aux enfants, Heidi est une lecture résolument optimiste : à Dörfli,  la vie est simple et le cadre idyllique.  L'auteur met en avant la vie à la montagne et ses bienfaits, les opposant à la situation en ville.  Le texte date bien sûr un peu, les bons sentiments et la foi y occupant une place importante mais le charme persiste : difficile de résister à la joie de vivre d'Heidi et de ne pas voir en Dörfli le plus bel endroit du monde.  Comptant près de 300 pages, ce roman bucolique plaira aux lecteurs confirmés. 

Aucun commentaire: