"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 19 février 2015

Cadavre 19 de Belinda Bauer

Le résumé de l'éditeur :

" Les morts ne peuvent pas nous parler. " L'affirmation du Professeur Madoc pendant le cours d'anatomie est sans équivoque. Et pourtant, Patrick Fort, son étudiant autiste est persuadé du contraire. Fasciné par la mort depuis le décès de son père lorsqu'il était enfant, Patrick suit des cours d'anatomie à l'hôpital universitaire de Cardiff. Ce jour-là, il doit déterminer la cause de décès du cadavre portant le numéro 19. Une mort naturelle paraît-il. Mais lui a une tout autre intuition, comme si ce corps qui gît sur la table d'autopsie tentait de communiquer avec lui. Et que faire des affirmations de Samuel Galan, ce patient tout juste sorti du coma qui prétend avoir assisté au meurtre de son voisin de chambre, le fameux cadavre 19 ? Alors que Patrick tente d'élucider ce mystère, des secrets vont ressurgir de son propre passé...

Avis :

Patrick Fort est fasciné par la mort : il a été marqué par le décès de son père et il aspire à découvrir comment se fait le passage de la vie à la mort. Souffrant du syndrome d'Asperger, Patrick a du mal à communiquer avec les autres, à vivre en leur compagnie.  Depuis peu, il occupe une chambre à Cardiff et suit des cours à l'université de Cardiff : en particulier un cours d'anatomie en espérant trouver les réponses à ses questions.

Avec d'autres étudiants, Patrick est chargé d'établir la cause du décès du cadavre 19.  Ses conclusions semblent aller à l'encontre du certificat de décès délivré.  Peu importe, Patrick s'obstine et cherche à faire la lumière sur cette affaire.

Belinda Bauer met en scène un héros pour le moins atypique : Patrick Fort est d'une logique implacable, il souffre de quelques obsessions, il ne prend pas de gants.  Son caractère entier engendre quelques mésaventures qui prêtent à rire et mettent du piment dans le roman.


Coté intrigue, plusieurs intrigues s'entrecroisent pour finalement s'emboîter à la perfection.  Le récit est prenant, l'auteur nous ménage fausses pistes et rebondissements.  Les singularités du héros apportent du punch et relancent l'intérêt dans ce roman policier assez classique.


5 commentaires:

Sunset Avenue a dit…

Oh je ne le connaissais pas !

Syl. a dit…

Je note. La personnalité du héros est intéressante !

Piplo a dit…

Et bien voilà un policier bien sympa alors! Merci pour ce billet, je le note directement dans la récent vu que je suis tombée dessus! (Tu me redonneras ton adresse STP si tu veux les MP surprises?) Bonne soirée

Chicky Poo a dit…

Nous l'avons acheté en bibliothèque, il est souvent sorti mais les avis ont été relativement moyens jusque là, sans que les gens ne sachent vraiment expliquer pourquoi ! Je pense que je le prendrai, ton avis me donne envie :)

Nahe a dit…

@ Sunset Avenue : A découvrir alors !
@ Syl : le héros est en effet particulier !
@ Piplo : Je file te donner ça !
@ Chicky Poo : Je te souhaite une bonne lecture alors !