"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 2 juillet 2010

La nostalgie de l'ange d'Alice Sebold


Quatrième de couverture


Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973.

« Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie. Ce n'est pas Mr. Botte qui m'a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C'est bien ça le problème. On n'est jamais sûr de rien... C'est un voisin qui m'a tuée. »

Susie est au Ciel, et pourtant son aventure ne fait que commencer...


« Un roman sans limites : on le commence, on oublie tout, et c'est encore mieux qu'au cinéma... » Yann Queffelec



« Un roman fantastique... Un chef-d'oeuvre insolite et poignant. » Gilles Martin-Chauffier, rédacteur en chef de Paris-Match



« La Nostalgie de l'Ange est une des expériences de lecture les plus étranges que j'ai faite depuis longtemps, et aussi des plus mémorables... Un chef-d'oeuvre d'imagination et un hommage au pouvoir apaisant de la douleur. » Michael Chabon



Qualifié de « livre de la décennie », acclamé par toute la critique, en tête des listes des meilleures ventes depuis sa parution, La Nostalgie de l'Ange est le livre phénomène de l'année aux États-Unis. Né d'une ancienne et douloureuse expérience - Alice Sebold a été victime d'un viol à l'âge de dix-huit ans -, ce roman déjà traduit dans trente pays et vendu à plus de trois millions d'exemplaires connaît un extraordinaire destin partout dans le monde.


Avis :
Dans la nostalgie de l'ange, Alice Sebold nous invite à suivre Susie, violée et assassinée par un voisin, dans son paradis. De là-haut, elle suit la vie de ses proches qui doivent continuer à vivre, de ses amis, de son meurtrier, ...
Le récit ne se focalise pas sur la recherche de l'assasin mais plutôt sur ce qui donne son sens à la vie, la valeur d'une vie humaine, son importance et la douleur à la perte d'un être cher. Un roman sensible et agréable à lire malgré le sujet qui pourrait, de prime abord, rebuter...


3 commentaires:

WHEELCHAIR a dit…

Salut! Je te propose de venir faire un tour sur mon tout nouveau blog présentant des jeunes créatrices. A chaque article un concours sera proposé !
Bises

sophie a dit…

Je n'ai pas lu le roman, mais j'ai vu le film qu'en a fait Peter Jackson, et j'ai beaucoup aimé. A l'occasion, je lirai le roman, ça m'intéresse de connaitre l'origine d'un film qui m'a plu.

Nahe a dit…

@Sophie : Je pense que tu devrais passer un bon moment avec ce livre ...