"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 25 novembre 2016

L'indésirable de Sarah Waters


La présentation de l'éditeur 

Au hasard d'une urgence, Faraday, médecin de campagne, pénètre dans la propriété délabrée qui a jadis hanté ses rêves d'enfant : il y découvre une famille aux abois, loin des fastes de l'avant-guerre. Mrs Ayres, la mère, s'efforce de maintenir les apparences malgré la débâcle pour mieux cacher le chagrin qui la ronge depuis la mort de sa fille aînée. Roderick, le fils, a été grièvement blessé pendant la guerre et tente au prix de sa santé de sauver ce qui peut encore l'être. Caroline, enfin, est une jeune femme étonnante d'indépendance et de force intérieure. Touché par l'isolement qui frappe la famille et le domaine, Faraday passe de plus en plus de temps à Hundreds. Au fil de ses visites, des événements étranges se succèdent : le chien des Ayres, un animal d'ordinaire docile, provoque un grave accident, la chambre de Roderick prend feu en pleine nuit, et bientôt d'étranges graffitis parsèment les murs de la vieille demeure. Se pourrait-il qu'Hundreds Hall abrite quelque autre occupant? 

Avis 

Appelé par une urgence, le docteur Farraday retrouve Hundreds Hall, une demeure qui l'a toujours fasciné enfant.  Loin du faste et de l'enchantement d'antan, il découvre une famille qui tente de subsister après la guerre et ses désillusions.  Autour de leur mère fortement attachée au passé, Roderick et Caroline cherchent à conserver ses apparences.

Multipliant ses visites, Farraday se prend d'amitié pour les Ayres et fait tout pour rompre leur solitude.  Peu à peu, il remarque d'étranges phénomènes mais il refuse de croire à une présence étrangère...

Une maison délabrée perdue dans la campagne, une famille aux abois, un célibataire curieux...  le décor est planté, il ne reste qu'à y ajouter d'inquiétants phénomènes.  De quoi créer une ambiance fantastique et angoissante.  L'auteur se dévoile à petites touches feutrées, laissant la part belle aux doutes et aux hésitations.  A l'image du scepticisme du docteur Farraday...


Un roman psychologique, tout en subtilité et en questionnement, frissons garantis !




4 commentaires:

Lili a dit…

J'ai déjà deux livres de Sarah Waters dans ma PAL mais j'ai bien envie d'ajouter celui-ci !
J'avais beaucoup aimé Du bout des doigts.

Hilde a dit…

Je n'ai encore rien lu de Sarah Waters mais j'aimerais bien découvrir, surtout que j’apprécie les vieilles demeures mystérieuses et un peu angoissantes.

Jérôme a dit…

Un roman psychologique angoissant, c'est pas pour moi.

keisha a dit…

Je sens que ce n'est pas pour moi, ce truc là (le seul de l'auteur commencé fut un abandon)