"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

samedi 17 septembre 2016

Une nuit, Markovitch d'Ayelet Gundar-Goshen

Lecture en partenariat avec Babelio et les Presses de la Cité : un grand merci!

La présentation de l'éditeur :


1939. Zeev Feinberg et Yaacov Markovitch quittent leur petit village de Palestine, direction l'Allemagne, où ils ont pour mission d'épouser de jeunes Juives afin de les sauver des griffes des nazis. De retour chez eux, ils leur redonneront leur liberté en divorçant. Mais si Zeev a bien l'intention de retrouver la femme qu'il aime et son enivrant parfum d'orange, Yaacov, lui, ne tient pas à laisser partir Bella, « la plus belle femme qu'il ait vue de sa vie ». Cette dernière est pourtant déterminée à s'en séparer...

Avis 

A priori, tout oppose Zeev Feinberg et Yaacov Markovitch: l'un est un séducteur impénitent, l'autre est d'une banalité absolue.  Une profonde amitié les lie pourtant l'un à l'autre.  C'est d'ailleurs au nom de cette amitié que Yaacov vole au secours de son ami menacé par un mari jaloux et les voilà tous deux embarqués vers l'Allemagne, prêts à épouser de jeunes Juives et à les sauver ainsi des nazis.

Une simple formalité que ce mariage : à leur arrivée en Palestine, les couples divorceront dans la foulée et les jeunes femmes se trouveront en sécurité.  Pourtant, Yaacov Markovitch tombe sous le charme de Bella, la plus belle femme qu'il ait jamais vue et refuse de divorcer.  Zeev Feiberg, quant à lui, cherche à se faire pardonner ses frasques et à épouser Sonia, sa maîtresse au parfum d'orange.  L'un et l'autre, chacun à sa manière, s'engagent ainsi pour la vie...

Au fil des ans, Ayelet Gundar-Goshen nous invite à suivre des personnages exubérants, hauts en couleurs : sous le ciel de Palestine, le soleil est dur et les héros parlent fort.  Les joies et les peines sont extrêmes et les éléments suivent le mouvement.  La vie bat, avec en toile de fond, presqu'effacée, les guerres et la construction de l'état palestinien. 

Autour de Zeev et Yaacov, l'auteur crée un récit tout en émotions et poésie, teinté d'humour et de tendresse : l'amour et l'amitié occupent une place de choix dans ce roman, y apportant caresses mais aussi blessures.  La vie en quelque sorte...  Un premier roman aux allures de conte, gentiment gourmand et rehaussé d'exotisme; une jolie découverte !

Aucun commentaire: