"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

samedi 14 mai 2016

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler

Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Presses de la Cité : un grand merci!

La présentation de l'éditeur :

Il était une fois deux sœurs, un frère et leurs parents qui vivaient heureux tous ensemble. 

Rosemary était une petite fille très bavarde, si bavarde que ses parents lui disaient de commencer au milieu lorsqu'elle racontait une histoire. Puis sa sœur disparut. Et son frère partit. Alors, elle cessa de parler... jusqu'à aujourd'hui. C'est l'histoire de cette famille hors normes que Rosemary va vous conter, et en particulier celle de Fern, sa sœur pas tout à fait comme nous...

Avis 

Taxée de bavarde au cours de son enfance, Rosemary a soudain décidé de se taire.  Aujourd'hui, elle choisit pourtant de raconter son histoire, celle d'une famille américaine atypique. 

Sans souci de chronologie, ni de logique, elle revient sur les jours heureux de son enfance, sur ses années d'études, sur ses relations difficiles avec ses parents.  Mais surtout, elle évoque Fern, sa sœur qui disparut du jour au lendemain.  Suivie de près par son frère Lowell.  N'écoutant que son cœur, Rosemary cherche à comprendre et à trouver enfin sa place.

Page après page, Rosemary s'ouvre et livre les secrets qui lient les membres de sa famille.  J'ai pris plaisir à lire son histoire, découvrant les bons et les mauvais jours, comprenant les facettes de son caractère et les réactions de ses parents.  

Centré sur la famille et les remords, ce roman véhicule des messages forts, parfois douloureux.  La mémoire occupe également une grande place dans ce texte et le sujet central de l'ouvrage, qu'il vous faudra découvrir à la lecture, est vraiment très intéressant.  A l'image de ce jeu du "mot du jour" auquel Rosemary se livrait enfant. 

Pourtant malgré cet intérêt et la réelle qualité de l'écriture de Karen Joy Fowler  (déjà croisée dans Le club Jane Austen), je dois bien avouer être restée en retrait du récit, ne parvenant pas à être réellement touchée par les personnages et leur histoire.  Au vu des nombreux avis enthousiastes à propos de ce roman, je le regrette d'ailleurs un peu...

1 commentaire:

keisha a dit…

Je l'ai lu il y a un peu de temps, en vO, tellement je voulais le découvrir. Ce qui fait que je n'ai pas dit oui à Babelio (et ça donnait une chance de plus aux autres!) Merci de ne rien dévoiler dans ton billet, en tout cas sur Fern.