"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 6 juin 2014

« Mais je fais quoi du corps ? » d'Olivier Gay

Lecture en partenariat avec Book en Stock et les  Editions Le Masque : un grand merci pour cette découverte.

La présentation de l’éditeur :

Qui peut bien en vouloir à Fitz, le beau gosse un peu perdu des nuits parisiennes ? Les raisons ne manquent pas : entre les filles d'un soir, la cocaïne qu'il deale en boîte et les ennuis dans lesquels il parvient toujours à se plonger. Mais de là à vouloir l'éliminer... Y aurait-il un lien avec la mort de ce député, qui venait de prendre parti pour le mariage homosexuel et qui était aussi l'un de ses plus gros clients ?

Pourchassé par des tueurs sans pitié, Fitz va tout faire pour sauver sa peau et comprendre dans quoi il a mis les pieds. Mais, à force de traîner dans la boue, il finira par perdre ses illusions, ses principes, et peut-être même ses amis.

Après Les talons hauts rapprochent les filles du ciel, Prix de Beaune 2012, et Les mannequins ne sont pas des filles modèles, retrouvez une nouvelle enquête de Fitz pris, une fois encore, dans le tourbillon de la vie parisienne.


Avis : 

Charmeur et insouciant, John-Fitzgerald Dumont, plus connu sous le diminutif de Fitz, mène une vie tranquille.  Des sorties, des rencontres éphémères, un boulot hautement répréhensible mais assez cool, … 

C’est justement avec ce travail de dealer que les ennuis commencent : un de ses clients se suicide après l’avoir appelé pour un ravitaillement.  Un peu dérangeant pour Fitz mais lorsque son appartement est cambriolé et que l’intrus se demande ce qu’il doit faire du corps, il s’inquiète sérieusement et préfère faire profil bas quelques temps. 

Malgré tout, il aimerait savoir qui en veut à sa vie et n’hésite pas appeler en renfort ses clients et amis Moussah et Déborah. Ensemble, ils auront fort à faire pour découvrir qui se cache derrière les ennuis de Fitz…


A travers ce jeu du chat et de la souris, Olivier Gay nous entraîne à travers Paris à la suite de Fitz et de ses amis.  Il enchaîne vraies et fausses pistes, rebondissements, attaques et contre-attaques…  D’un bout à l’autre du récit, les neurones de notre héros surchauffent.  L’action ne manque pas, l’intrigue tient la route, le ton est léger, voire piquant,…  de quoi rester scotché, le livre entre les mains !  Une découverte plus que plaisante et un auteur à suivre.  Et je ne vous ai même pas parlé du titre…







Dup et Phooka organisent en ce moment le mois d'Olivier Gay : critiques, interview, inédits, ... sont à découvrir sur le blog !

2 commentaires:

Syl. a dit…

C'est vrai que le titre est accrocheur. Je note...

bénédicte a dit…

je note aussi ;-)