"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 13 juin 2014

L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong

Lecture en partenariat : Un grand merci aux éditions J'ai lu pour cette excellente découverte !

Le résumé de l'éditeur :

Professeur d'histoire-géo, harcelée par ses élèves comme par son mari, Mariette est au bout du rouleau. Rongée par son passé, la jeune Millie est prête à tout pour l'effacer. Quant au flamboyant Monsieur Mike, ex-militaire devenu SDF, le voilà mis à terre par la violence de la rue. 

Alors que ces âmes esseulées se heurtent au mur de leur existence, Jean, homme providentiel, les accueille dans son atelier où il répare les destins abîmés. Où chacun trouvera la force de se reconstruire et de reprendre goût à la vie - quitte à en payer le prix.

Avis 

L’atelier des miracles est un roman choral, l’auteur y donne alternativement la parole à trois personnages blessés par la vie : Millie veille à faire profil bas, d’intérim en intérim ; Monsieur Mike, un ancien militaire, vit dans la rue et Mariette se décompose devant un mari manipulateur et devant ses élèves.  

Quand un nouveau coup du sort les jette à terre, ils se retrouvent tous trois à l’atelier de Jean, un endroit où ils pourront se reconstruire.  Chacun à son tour va donc nous dévoiler ses blessures et ses secrets afin de repartir plus fort.


Si d’entrée de jeu, l’histoire peut sembler cousue de bons sentiments, il n’en est rien et l’auteur nous invite à passer outre ce début gentillet et à réfléchir au prix du bonheur et de la reconstruction.  Une construction intelligemment menée qui relance le récit et apporte une touche plus sombre mais bienvenue par son réalisme.  Au final, une belle découverte !

3 commentaires:

Jules a dit…

je sentais qu'il y avait quelque chose de loucher sous cet atelier miraculeux! :) Un bon moment de lecture...

Sunset Avenue a dit…

Je ne connaissais pas, mais c'est tout à fait le genre de romans qui peut me plaire !

Syl. a dit…

Un pris de l'optimisme, ne peut pas se refuser ! Je note.