Le club du tricot de Maria Reimondez

 


Galice:  une association de quartier organise un cours de tricot.  Voilà qui marque la rencontre entre Matilde, Anxos, Rebecca, Luz, Fernanda et Elvira, six personnalités qui occupent tour à tour le premier plan de ce roman construit comme un pull.  

Devant, col, manche... chaque partie de l'ouvrage permet de découvrir le quotidien de chacune des héroïnes, un univers en demi-teinte marqué par le poids du sexisme.  Sexisme personnifié par quelques figures masculines remarquables.

Chaque jeudi soir rassemble donc ces six femmes que rien a priori ne devait réunir mais qui, ensemble, se plaisent à rebâtir le monde et à faire de la solidarité une réalité  tangible.

En marge de ces soirées tranquilles, le roman est émaillé de coupures de presse relatant le décès accidentel d'hommes ordinaires.  Les faits seraient-ils liés ?

Construit autour d'héroïnes ordinaires et enrichi d'une rencontre somme toute improbable, le roman de Maria Reimondez met en avant la banalité du quotidien de ces femmes et la présence pesante du sexisme, en prenant le parti pris de la richesse née de cette alchimie et de l'espoir.  Une jolie découverte !  


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le livre des étoiles : Qadehar le sorcier (tome 1) d'Erik L'Homme

La fragilité des funambules de Verena Hanf

Cours Florence d'Emmanuelle Uzan & Pascal Valty