La théorie des poignées de main de Fabienne Betting

 

La théorie des poignées de main, vous connaissez ?  Aussi appelée théorie des six degrés de séparation, cette théorie établit que nous pourrions être reliés à n'importe quelle autre personne sur Terre grâce à une chaîne de personnes de maximum six maillons.  

A titre d'illustration, voici l'expérience que le psychosociologue Stanley Milgram a menée en 1967 afin de la vérifier: il a confié un courrier à 300 Américains, leur demandant de le faire parvenir au destinataire indiqué sans utiliser les services postaux.  Les participants ont donc fait appel à une de leurs connaissances susceptible de les rapprocher de la cible, connaissance qui a ensuite fait de même, et ainsi de suite...  Les résultats ont alors montré que pour arriver à destination, les lettres étaient passées par l'intermédiaire de cinq à six personnes.  Illustrant par là-même comme le monde est petit !

Mais revenons à nos moutons... ou plutôt à notre roman.  Etudiant en mathématiques, Antoine a choisi de s'intéresser à cette théorie et s'apprête justement à présenter ses travaux lors d'un colloque à Corfou.  Si le jeune chercheur est quelque peu stressé, il s'en tire plutôt bien dans sa présentation, du moins jusqu'à l'intervention d'un spectateur qui met en doute ses recherches et lui propose un défi: prouver sa théorie en retrouvant une personne sélectionnée au hasard, grâce à la fameuse chaîne de six maillons.  Défi relevé pour Antoine qui, sans le savoir, s'apprête à vivre une aventure un peu folle.

Alléchée par les statistiques et la fameuse théorie, j'ai emboîté le pas à Antoine, suivant avec grand plaisir le récit de sa quête.  Cette suite de lieux, de personnages et de destins dissemblables mais pourtant liés engendre une  aventure tout à la fois humaine et scientifique: un mélange bien dosé, attachant et drôle.  

Si les termes "psychosociologue" ou "mathématiques" vous rebutent un peu, rassurez-vous: La théorie des poignées de main est une lecture abordable et très plaisante.  

Commentaires

Karine a dit…
OH mais c'Est fort intrigant ça... curieuse je suis.
Anonyme a dit…
Un roman qui me plairait. je connaissais ça pas avec des poignées de main, mais une théorie des six degrés de séparation. Hé bien j'en discutais avec quelqu'un, il m'a dit 'même les pontes du crime organisé'? J'ai hésité mais je suis sure qu'en cherchant bien... ^_^
Ceci étant, comme j'ai serré la main d'un ministre de président de la République, j'ai engrangé plein de monde, non? Comme j'ai eu des élèves ou parents d'élèves maintenant connus, ça fait du monde aussi?
Cette théorie est intéressante et fascinante (keisha)
Sandrion a dit…
Sauf qu'avec le covid... :)

Posts les plus consultés de ce blog

Le livre des étoiles : Qadehar le sorcier (tome 1) d'Erik L'Homme

La fragilité des funambules de Verena Hanf

Cours Florence d'Emmanuelle Uzan & Pascal Valty