"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 1 octobre 2013

La Mort en été de Yukio Mishima

La présentation de l'éditeur :

 Dix nouvelles sont ici rassemblées. Elles reflètent tout à la fois la diversité des talents de Mishima - art du détail comme du développement thématique, art de la description comme de l'ellipse - et de la diversité des univers qu'il pénètre. Les hommes d'affaires et leurs épouses, les geishas, les gens du peuple, les acteurs du kabuki, le vieux prêtre du temple de Shiga et les soldats finissent par composer un Japon moderne en butte à ses traditions séculaires. Et tout est là : l'amour vénal, l'amour sublime et sacrilège ; la perversion des femmes et du monde de l'argent ; les superstitions et le sens du sacré ; la mort. La mort accidentelle des enfants. Celle, attendue, d'un vieillard. La mort rituelle, choisie pour l'honneur - ce seppuku que Mishima a finalement exécuté sur lui-même.

Avis 

Pour l'auteur du mois de septembre du Challenge Ecrivains japonais, je me suis tournée vers ma PAL et plus précisément vers "La mort en été" : il s'agit d'un recueil de dix nouvelles où l'auteur étudie les tréfonds de l'âme humaine.  Les sujets en sont multiples et nous emmènent dans des univers fort divers.  Certaines nouvelles ont pour décor un Japon moderne et , pourtant très marqué par une organisation ancestrale.  D'autres prennent place dans un Japon fait de rêves et de poésie, les traditions y occupent une place de choix.  L'ensemble de recueil est marqué par une certain morosité mais le style de l'auteur, subtil et poétique, lui confère un charme indéniable, teinté de mélancolie.  Une découverte agréable pour ce mois de septembre !

La mort en été : une famille se reconstruit après la perte de deux de leurs enfants.

Trois millions de yens : un jeune couple désargenté prêt à tout pour gagner un peu d'argent.

Bouteilles thermos : un homme d'affaires qui retrouve son passé au hasard d'un voyage.

Le prêtre du temple de Shiga et son amour : la fascination, et les tourments, d'un Grand Prêtre pour la Concubine Impériale.

Les sept ponts : la relation d'un difficile pèlerinage.

Patriotisme : le sens du devoir prime pour un officier et sa jeune épouse après une mutinerie.

Dojoji : le destin d'une armoire mise en vente publique.

Onnagata : les passions humaine dans une troupe de Kabuki.

La perle : comment la disparition d'une perle vient bouleverser les relations dans un groupe d'amies après un anniversaire.


Les langes : une naissance inattendue et la sollicitude témoignée au nouveau-né.













Challenge Ecrivains japonais : Lecture du mois de septembre : Yukio Mishima

Aucun commentaire: