"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 30 janvier 2013

Avant toi de Jojo Moyes

Lecture en partenariat dans le cadre de l'opération Masse Critique : un grand merci à Babelio et aux Editions Milady.

Présentation de l'éditeur :


Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c'’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’'Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’'apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’'a que quelques mois pour le faire changer d'’avis.


Avis : 


En recevant mon exemplaire d’Avant toi, j’ai voulu découvrir quelques lignes de l’histoire qui se cachait derrière cette couverture poétique. Je pensais juste jeter un coup d’œil pour avoir un aperçu de la lecture qui m’attendait et je suis littéralement entrée dans cette histoire…  Une fois le livre ouvert, je n’ai eu de cesse de le terminer au plus vite.

Vêtements improbables, chaussures voyantes, … voilà qui définit bien Louisa Clark ! Sans oublier les collants jaunes et noirs de son enfance dont elle est nostalgique…  Entre sa famille et son fiancé, la jeune femme se contente d’un travail tranquille dans une petite ville de Grande Bretagne.  Serveuse dans un café, elle adore son travail pour les rencontres qu’elle y fait, les bribes de vie qu’elle découvre autour d’un café ou d’un sandwiche. 

Lorsque son patron lui annonce qu’il doit fermer le Petit pain beurré, Lou est bien décidée à trouver un nouvel emploi.  Les finances familiales sont loin d’être florissantes et son salaire  est plus que bienvenu.  Pourtant, dans ce coin perdu, les offres intéressantes sont assez rares et contre toute attente, la jeune femme accepte un emploi d’aide-soignante auprès d’une personne handicapée.  Engagée auprès de Will, un jeune tétraplégique, Lou rencontre un être amer, désespéré après l’accident qui l’a cloué dans un fauteuil.

Entre Lou et Will, les relations sont tout d’abord tendues : Lou est maladroite, volubile, et Will est renfermé, agressif.  Pour l’homme dynamique, sportif et aventureux qu’il était, cette nouvelle vie est un crève-cœur et il a déjà tenté d’y mettre un terme. Il n’accepte pas de ne plus avoir la maîtrise sur toute chose et de s’en remettre constamment aux autres. 

Pourtant peu à peu, une véritable communication s’installe et Lou se lance dans un projet de grande envergure : rendre à Will le goût à la vie et lui faire oublier ses pensées suicidaires.

Dans ce récit sensible et émouvant, Jojo Moyes nous décrit la rencontre, le choc, de deux mondes.  Outre la relation entre un homme en fauteuil et son accompagnante, ce sont des classes sociales, des philosophies de vie qui s’affrontent.  De ce contact improbable, chacun apprend de l’autre et leurs vies sortiront transformées.

L’auteure nous parle de différence, d’euthanasie, de relations familiales, d’espoir, …  Le tout est abordé d’une manière profondément humaine, drôle, délicate.  Loin de la gravité des thèmes évoqués, ce roman est lumineux, à l’image de Lou avec son petit côté Bridget Jones.  Sa lecture éveille bien sûr beaucoup d’émotions chez le lecteur mais sans être pesamment dramatique pour autant. A la manière du sourire de Lou, de sa générosité et de sa fantaisie, une petite lumière persiste tout au long de la lecture et rappelle à chaque instant la valeur unique de la vie.  Derrière une jolie couverture, une lecture forte et bouleversante pour laquelle je remercie Babelio et les Editions Milady.







tous les livres sur Babelio.com

4 commentaires:

Jérôme a dit…

Je ne connaissais pas du tout. Ton enthousiasme m'intrigue au plus haut point^^

Syl. a dit…

Oui, ton billet est très tentateur ! Noté. Milady, une collection qui se termine toujours bien n'est-ce pas ? Oui... non... ? Je ne veux pas pleurer !

Nahe a dit…

@ Jérôme : j'ai beaucoup aimé ce titre mais je ne pense pas qu'il te conviendrait... Trop fille (mais pas nunuche) , je crois !
@ Syl : Je te réponds par mail, bizz !

Manu a dit…

J'ai un roman de cette romancière dans ma PAL. S'il me plaît, j'envisagerai de lire celui-ci car j'ai peur que le sujet soit un peu bateau.