"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 27 avril 2012

A Mélie, sans mélo de Barbara Constantine

Le résumé de l'éditeur :

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fille, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Durant tout l'été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique... Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !


Avis :

Tentée ces derniers temps par les nombreux avis sur le net à propos de « Et puis Paulette », j’avais bien envie de découvrir l’écriture de Barbara Constantine … L’arrivée d’une nouvelle bibliothèque durant les congés de Pâques m’ayant aidée à ordonner ma PAL, je me suis souvenue que « A Mélie sans mélo » s’y trouvait, en prêt et je n’ai pas tardé à entamer cette lecture. Bonne nouvelle !

J’ai donc découvert Mélie et son petit monde pour mon plus grand bonheur. En ce début de vacances scolaires, Mélie attend sa petite fille Clara avec impatience. Elle rembarre même son médecin et ses résultats d’analyse. Il sera toujours temps d’y songer plus tard… D’abord penser à sa « Clarinette chérie » ! Toutes deux se réjouissent de passer quelques semaines ensemble et de bons moments s’annoncent : autour des deux complices, des retrouvailles s’organisent, des rencontres se nouent, des fêtes s’improvisent pour un rien…

Voici un petit livre au goût de bonheur : le style est simple, familier, comme les situations qu’il narre, comme la vie qu’il décrit. Les moments évoqués trouvent un écho en chacun d’entre nous et les personnages nous semblent tout proches. Entre Clara, Mélie, Marcel et leurs amis, on a l’impression d’être en pays de connaissance, en famille. Une intimité partagée qui nous livre une lecture aisée, agréable : chaque page tournée prête à s’émouvoir, à rire. En conclusion : un roman qui donne le sourire et un auteur à suivre !

6 commentaires:

Sybille a dit…

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre :)

Leiloona a dit…

Oh oui, à suivre ! ;)

"Et puis Paulette" voyage, donc je ne sais plus si tu es inscrite, sinon envoie-moi un mail si tu veux faire partie de sa route ! :)

Piplo a dit…

"Voici un petit livre au goût de bonheur"... je voir s'ils l'ont à la bibliothèque!

Nahe a dit…

@ Sybille : Tu devrais essayer, il te plairait !
@ Leiloona : Tu es d'ailleurs une de mes tentatrices ^^ Je vais y penser !
@ Piplo : Je l'espère pour toi, bonne lecture !

Eloo a dit…

Décidement, Barbara Constantine sait nous faire rêver avec des choses toutes simples! Quel bonheur :)

Je note ce titre-là, que je ne connais pas encore!

piplo a dit…

Ca y est je l'ai lu... en effet un petit livre au goût de bonheur!!! Merci pour ta critique qui m'a donné envie!