"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 15 février 2012

Le froid modifie la trajectoire des poissons de Pierre Szalowski



Résumé de l'éditeur :

Un petit garçon de dix ans apprend que ses parents vont se séparer. Désespéré, il demande au ciel d’intervenir. Une incroyable tempête paralyse Montréal. Ce bouleversement météorologique va changer la vie de tout le voisinage pour leur plus grand bonheur ! Julie la ballerine va vivre avec Boris, deux “frères” vont aider leur voisin homophobe... Quant au petit garçon, il est heureux, son père qui voulait partir glisse, se casse les bras et réintègre le foyer.

Avis :

Au moment de la rentrée littéraire 2010, un roman (parmi d’autres) avait attiré mon attention : Le froid modifie la trajectoire des poissons de Pierre Szalowski. Le titre m’intriguait et avait éveillé ma curiosité. Il y a quelques temps, Syl me l’a gentiment offert et il s’agissait là d’un beau cadeau. Car ce livre s’est révélé conforme à mes attentes et il m’a enchantée…

En compagnie du narrateur, un jeune garçon dont nous ne connaîtrons jamais le prénom, nous découvrons son quartier au moment des fêtes de fin d’année. Un moment pénible pour lui cette année car il vient d’apprendre la séparation de ses parents. Il en appelle donc au ciel pour trouver un peu d’aide et lorsqu’une terrible tempête de neige s’abat sur Montréal, il entrevoit la fin de ses problèmes... Mais, conséquence inattendue, ces bouleversements climatiques vont concerner ses voisins également…

C’est donc une tempête et la panne d’électricité qui en découle qui vont réunir, de manière improbable, tous ces gens qui se croisent chaque jour sans se voir vraiment. Leur vie en sera changée à jamais. Une strip-teaseuse, un couple d’homosexuels qui se cachent, un immigré russe préoccupé par sa thèse sur les poissons, un père célibataire homophobe, … Voici quelques-uns des personnages attachants et drôles que met en scène Pierre Szalowski. Il nous trace un récit tendre, émouvant et signe ainsi un plaidoyer contre l’exclusion et les préjugés.

Ce roman atypique est délibérément fantaisiste et optimiste, charmant. Il s'agit assurément d'une lecture qui donne le sourire, doucement euphorisante, à recommander absolument ! Merci, Syl, pour ce petit bonheur !

8 commentaires:

Syl. a dit…

C'est sympa comme lecture. Bien contente qu'elle t'ait divertie.
Bisous

Jérôme a dit…

Un roman léger et optimiste ? Par les temps qui courent, c'est plutôt tentant !

Nahe a dit…

@ Syl : Tu m'as gâtée : j'ai adoré ce livre !
@ Jérôme : C'est très frais, très doux, n'hésite pas !

Jules a dit…

Oh j'adore la couverture très différente de la version québécoise! Je dois lire ce livre, je fais honte à mon peuple! :o)

valérie a dit…

Je l'ai eu en main puis je l'ai reposé. J'aurais peut-être du l'acheter alors.

Luthien a dit…

Ce roman a l'air très sympa ! J'adore le titre et la couverture en plus ! ^^

Nahe a dit…

@ Jules : Un "oubli" à vite compenser !
@ Valérie : Je dirais OUI !
@ Luthien : Il l'est, frais, agréable ! Un petit bonheur.

Stellade à la page a dit…

Je suis en train de le lire et je suis déjà bien accro.
Un billet que tu as écrit!