"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

samedi 11 décembre 2010

La mort à marée basse de Pieter Aspe


La note de l'éditeur :

Sur les plages du Nord, la marée basse réserve parfois de macabres trouvailles...

Imaginez un cadavre dont seule la tête dépasse du sable. Chargé de l’enquête, le commissaire Van In, malgré ses protestations véhémentes, se voit adjoindre d’office un inspecteur de la police judicaire. Mais l’attitude de l’homme est curieuse. Aurait-il intérêt à faire capoter l’affaire ?

Trafic de contrefaçons, justice et police corrompues, les turpitudes de la Belgique n’ont pas de secrets pour l’incorruptible flic de Bruges aux méthodes peu orthodoxes mais diablement efficaces.



Avis :

« La mort à marée basse » était ma troisième rencontre avec les personnages de Pieter Aspe découverts pendant mes lectures de vacances avec « Le carré de la vengeance » et « Chaos sur Bruges ». Ayant beaucoup apprécié ces deux premiers volets, j’ai donc foncé tête baissée dans le partenariat proposé par Livraddict et les éditions Albin Michel. Un tout grand merci pour ce nouveau volume des aventures du commissaire Van In.

Dans ce dernier opus, l’auteur place son irascible commissaire face à un meurtre pour le moins original : un cadavre enterré jusqu’au cou dans le sable et apparemment noyé par la marée montante. Ajoutez-y un déménagement de la cellule de recherche, des températures plus qu’estivales, le viol d’une jeune fille de bonne famille, un père aux réactions bizarres, des trafics, des accointances entre police et justice plutôt louches, une équipe à gérer … et voilà notre grognon policier lancé dans une enquête menée tambour battant et, il va sans dire, de façon peu orthodoxe ! Il peut heureusement compter sur l’aide de Versavel, récemment promu inspecteur, et de sa tendre Hannelore, prête à tout pour son commissaire de mari.

Sous la plume de Pieter Aspe, Bruges cède, cette fois, le pas et s’efface pour faire la part belle aux personnages : tourmentés par leur passé, par la maladie, nos héros ont fort à faire pour résoudre cette enquête alambiquée et affronter tout à la fois leurs démons. C’est ainsi qu'outre ses travaux d’investigation, Van In doit jongler avec ses jumeaux, son penchant pour les jolies femmes, les tâches ménagères, un choix cornélien entre la Duvel et sa santé …

A nouveau, Pieter Aspe nous propose une lecture plaisante, aisée ; son texte est toujours aussi savoureux, émaillé de belgicismes et d’expressions typiques ; l’atmosphère, si elle est un peu plus méridionale cette fois, est toujours bien agréable ; le lecteur retrouve avec bonheur les personnages si humains qui donnent aux romans de Pieter Aspe leur cachet bien particulier. En conclusion : un excellent roman policier !

Aucun commentaire: