"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 20 décembre 2010

La tour noire de Louis Bayard



Un grand merci à Blog-o-Book et aux éditions Le Cherche Midi qui m'ont offert cet ouvrage en partenariat.

La note de l'éditeur :

Un splendide thriller historique dans la lignée de L'Aliéniste


Paris, 1818. Les expériences révolutionnaires et napoléoniennes ont vécu. Dans un pays en pleine confusion politique, les Bourbons, en la personne de Louis XVIII, sont de retour sur le trône. C'est dans ce contexte politique et social trouble qu'Hector Carpentier, un jeune étudiant en médecine, est soupçonné du meurtre d'un inconnu. Mais le directeur de la Sûreté nationale, François Eugène Vidocq, doute de la culpabilité d'Hector.


Personnage mystérieux, féru d'investigations scientifiques et d'espionnage, Vidocq doit mettre tous ses talents en oeuvre lorsqu'il comprend que l'affaire est liée à la disparition du Dauphin, Louis XVII, officiellement mort en 1795 à l'âge de dix ans à la prison du Temple, construite cinq siècles plus tôt par les Templiers. Alors qu'un tueur mystérieux continue à sévir dans les rues de Paris, commence pour Vidocq, secondé d'Hector, une enquête passionnante.


Avec une intrigue mêlant politique, histoire et conspiration, et une reconstitution magistrale du Paris de l'époque, Louis Bayard nous offre, après Un oeil bleu pâle, un thriller historique de tout premier ordre, aux rebondissements incessants, à la tension et au suspense d'une rare intensité.



L'auteur
Louis BAYARD

Louis Bayard est journaliste au Washington Post et au New York Times et romancier.

Avis :

Avec La tour noire, Louis Bayard emmène son lecteur dans la France de l'après-révolution, époque troublée et incertaine, à la recherche d'un hypothétique Dauphin qui aurait survécu à la prison du Temple.

Le corps sans vie d’un nommé Leblanc est découvert à Paris et l'extravagant Vidocq est chargé de l’enquête. Il enrôle alors le docteur Carpentier, un jeune étudiant en médecine, que la victime voulait, semble-t-il, rencontrer… Mais le docteur Carpentier est-il vraiment celui qu’on pense. Leur recherche de la vérité oblige les deux hommes à se plonger dans le passé et plus précisément dans les années sombres de la Révolution.

C’est en passionnée d’histoire et de roman policier que j’ai posé ma candidature pour ce partenariat ; en effet, l’auteur mêle habilement les deux genres mais le résultat reste malheureusement un peu terne à mon goût. Si l’évocation du Paris de la restauration est plutôt réussie, le récit manque de suspense, il ne parvient pas à se démarquer et à prendre véritablement le lecteur aux tripes ! Le texte est pourtant d’une lecture aisée et sans heurts, les descriptions nombreuses et efficaces et ce vrai-faux Dauphin serait presque attachant. Il manque finalement peu de choses pour faire de cette agréable lecture un roman qui marque véritablement son lecteur.

Aucun commentaire: