J'irai cracher sur vos tombes de Jean-David Morvan, Rey Macutay & Rafael Ortiz




Lecture en partenariat avec Masse Critique: merci à Babelio et aux éditions Glénat.

A l'occasion du centenaire Boris Vian, certaines de ses œuvres ont été adaptées en BD.  

C'est le cas de J'irai cracher sur vos tombes, un roman noir qui a fait scandale à sa sortie et dont, caché derrière le pseudonyme de Vernon Sullivan, Vian n'a dans un premier temps revendiqué que la paternité de la traduction.

Les premières pages de l'album reviennent d'ailleurs sur cette affaire, plongeant le lecteur dans l'ambiance mouvementée de l'époque.

D'entrée de jeu, la couverture marque, attire: un jeu de couleurs et une mise en page soigneusement pesés.   Déclinées dans d'autres tons, les couvertures des autres adaptations suivent les mêmes principes graphiques: ça en jette !

Ensuite, vient la mise en place: l'installation de Lee Anderson dans la petite ville de Brichton, sa facilité à nouer des "contacts" avec les jeunes du coin, à être de toutes les fêtes...  Le jeune homme reste pourtant renfermé, mystérieux. Rapidement le ton est donné: sexe, sauvagerie, alcool...

Peu à peu, le plan de Lee Anderson se dessine, son histoire se dévoile: son envie de vengeance s'explique, son côté cruel, retors bouscule.

Pour coller à ce contexte sombre et glauque, le dessin se fait réaliste, choquant, superbe dans sa noirceur.  L'ensemble est dur, cru, renforcé par son contexte cyniquement toujours d'actualité, tout en étant habilement maîtrisé: une réussite incontestable.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Association : La pâle lumière des ténèbres d'Erik L'Homme

Pas son genre de Philippe Vilain

Madeleines au thé matcha