Le jardin de bronze de Gustavo Malajovich

Lorsque leur fille Moira disparaît, ses parents, Lila et Fabián, vivent le drame chacun à leur manière: Lila sombre dans la dépression tandis que Fabián refuse de baisser les bras. 

Les recherches de la police ne donnent rien, pas plus que les appels à témoins.  bien décidé à se battre, Fabián engage un détective privé qui l'aidera à reconstituer les circonstances du kidnapping.  Sans pour autant retrouver la piste de Moira.

Il faudra à Fabián beaucoup de patience et d’opiniâtreté pour aller au bout de cette quête cruelle, bravant la sauvagerie et la folie des berges du Rio Paraná.

Avec brio, Gustavo Malajovich combine les pistes et les désillusions d'une enquête policière au cauchemar de ses personnages.  Parents, spectateurs anonymes, protagonistes menant l'enquête: personne n'est épargné, l'absence de moira pèse.  Assurément, l'auteur s'est plu à jouer sur le côté sombre de cette enquête, la situant dans un univers particulièrement noir . 

Du côté de l'enquête, rebondissements et vrai/faux méchants, à commencer par le chat Sanjulián, ne manquent pas.  Cette incertitude, couplée à la dimension psychologique forte, renforce l'intérêt pour l'intrigue et l'envie de tourner les pages.  En résumé: un premier roman très réussi.




Commentaires

Anonyme a dit…
Il me semble avoir lu une histoire un peu comme celle-ci, de Coben. Titre noté !
S.

Posts les plus consultés de ce blog

Challenge Amérique latine 2019

A comme Association : La pâle lumière des ténèbres d'Erik L'Homme

La lumière est à moi de Gilles Paris