"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 30 décembre 2013

Parfum de glace de Yoko Ogawa

Le résumé de l'éditeur :

A la mort de son compagnon, Ryoko réalise qu’elle ne savait rien de lui. Le jeune homme, prénommé Hiroyuki, s’est suicidé dans son laboratoire de parfumeur, où il composait des senteurs exceptionnelles en mettant en pratique son incomparable mémoire olfactive et ses capacités scientifiques. En retournant sur les lieux du drame, Ryoko espère comprendre les raisons de cet acte désespéré, mais elle ne trouve rien si ce n’est quelques phrases énigmatiques enregistrées sur une disquette. 

Incapable de faire le deuil de cet homme étrange, Ryoko recompose lentement son passé. Et c’est à Prague, où il serait venu quinze ans plus tôt, que la mémoire et les parfums se répondent…

Avis :

Bouleversée par le suicide de son compagnon Hiroyuki, Ryoko cherche à découvrir l’homme qu’il était vraiment : sa famille, les lieux de son enfance, ses passions, … dessinent peu à peu, devant ses yeux, Rooky, un être dont elle ignorait tout.

Mathématiques, patinage artistique, voyages, odeurs, … autant d’éléments qui semblent avoir façonné Hiroyuki et qu'elle appréhende, stupéfaire.  Un séjour à Prague, visité par Hiroyuki alors adolescent, permet à Ryoko de comprendre le parcours de celui dont elle a partagé la vie.

Tourné vers le processus de deuil, Parfum de glace  nous emmène dans un récit touchant, mêlant rêve et enquête.   J’y ai retrouvé les ingrédients qui m’ont tant plu chez Yoko Ogawa : style tout en finesse, pointe d’onirisme,  texte célébrant amour et nostalgie, ... Un superbe ensemble et une jolie note pour clore le 
Challenge Ecrivains japonais d'Adalana.



Challenge Ecrivains japonais : Lecture du mois de décembre, auteur au choix : Yoko Ogawa

5 commentaires:

Adalana a dit…

Il m'avait beaucoup plu celui-ci :)

Faelys a dit…

tu en parles très bien, ça donne envie! je ne connais pas du tout cet auteur, je note pour 2014, qui sait? bon réveillon !!

Manu a dit…

Un beau roman, mais il me semble qu'il m'avait un peu laissé sur ma faim.

Jérôme a dit…

J'avoue que je ne suis pas plus tenté que cela...

éva-mona a dit…

Effectivement, il me semble retrouver dans ce que tu dis de ce roman certains mêmes ingrédients que dans l'Annulaire, que j'ai eu l'occasion de lire l'année dernière...