"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 22 février 2013

Jusqu'à la folie de Jesse Kellerman

Présentation de l'éditeur :

Dans une rue sombre de Manhattan, très tard dans la nuit, une jeune femme est agressée par un homme armé d'un couteau. Jonah, un étudiant en médecine surmené, vole à son secours et tue accidentellement l'agresseur. Pendant que les médias font de lui un héros, le procureur s'interroge sur son geste héroïque. La victime, quant à elle, veut retrouver son sauveur et tient à lui montrer sa reconnaissance. Les événements s’enchaînent, et Jonah est entrainé dans une spirale terrifiante. S'il est vrai qu'aucune mauvaise action ne demeure impunie, le châtiment de Jonah ne fait que commencer...

Avis :

Etudiant en médecine, Jonah vient de commencer un nouveau stage de chirurgie et enchaîne service sur service.  Face aux urgences, pas question de se défiler.  Rien d’étonnant à ce qu’il n’ait pas les idées très claires au milieu de la nuit, dans l’espoir d’un métro et de quelques heures de sommeil…  Pourtant lorsqu’il est témoin d’une agression, il n’hésite pas à se porter au secours de la jeune femme en danger et, bien involontairement, tue l’agresseur.

Dans l’immédiat, le fait divers tourne à la farce quand Jonah se retrouve en observation dans le service de ses collègues, prêts à se jouer du malheureux étudiant.  Autre point noir, Jonah est la cible des médias qui veulent mettre en lumière son geste héroïque, ce qui n’arrange rien à sa situation professionnelle.  Pourtant, la préoccupation principale de Jonah est bien loin des moqueries de ses collègues : atterré d’avoir tué un homme, il s’inquiète d’éventuelles poursuites et a du mal à tourner la page.

Très vite, pour Jonah, les événements s’enchaînent : la famille de l’agresseur porte plainte, la victime le retrouve pour le remercier et commence alors une étrange relation.  Prisonnier de ce cercle vicieux, Jonah peine à retrouver ses marques…

Après avoir lu et beaucoup aimé "Les visages", je dois bien avouer avoir été déçue par ce deuxième roman de Jesse Kellerman : j’attendais sans doute un récit d’un tout autre genre et j’avais sans doute placé la barre un peu haut.  Dans l’ensemble, il s’agit pourtant un bon thriller auquel  je ne peux reprocher grand-chose si ce n’est une fin un peu brouillonne et quelques scènes plutôt rudes.  Je dirais donc : à conseiller aux amateurs de thrillers purs et durs !

4 commentaires:

Ys a dit…

Après "Les visages", moi aussi j'ai été déçue par ce titre...

Sybille a dit…

Dommage pour cette déception. Je n'ai pas encore lu cet auteur, mais je pense que je commencerai par les Visages alors...

Manu a dit…

J'ai "Les visages dans ma PAL. Je vais déjà lire celui-là ;-)

Nahe a dit…

@ Ys : "Les visages" était un peu à part... Dommage !
@ Sybille : un bon choix !
@ Manu : ce n'est pas moi qui te dirai le contraire, bonne lecture ;)