"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 12 septembre 2011

Jack Rosenblum rêve en anglais

Résumé de l'éditeur :

Depuis qu’il a débarqué au port d’Harwich en 1937, Jack Rosenblum, un mètre cinquante-cinq de ténacité pure, entend devenir un véritable gentleman britannique. Durant quinze ans, ne ménageant ni sa peine ni son temps, il a rédigé un guide exhaustif des us et coutumes de son pays d’adoption. Il sait que la marmelade s’achète chez Fortnum & Mason ; il connaît par cœur les noms de tous les rois d’Angleterre, considère le bulletin météo de la BBC comme le moment phare de sa journée et ne parle plus allemand, sauf pour proférer des jurons.

Malgré toute sa bonne volonté, son désir de se fondre parmi les sujets de Sa Royale Majesté se heurte à des obstacles. Notamment à la force d’inertie de son épouse Sadie, qui refuse obstinément de renier leurs origines, de tirer un trait sur leurs traditions, la recette de la Baumtorte, leurs amis d’autrefois, et ce monde juif allemand, anéanti, qui était le leur.

Jack reste pourtant persuadé d’avoir trouvé sa patrie. Pour que se réalise son rêve d’assimilation, il lui reste une seule épreuve à surmonter : devenir membre d’un club de golf à Londres. On ne veut pas de lui ? Qu’à cela ne tienne, il quittera la capitale pour s’installer à la campagne, entre les cochons et les jacinthes, et entreprendra de construire son propre green sur la colline de Bulbarrow…

Avis :

Dans Jack Rosenblum rêve en anglais, Natasha Solomons entreprend de rendre hommage à ses grands-parents et y raconte, dans une chronique tendre et amusante, leurs années d’exil.

Lorsqu’il débarque en Angleterre en 1937, accompagné de son épouse Sadie et de sa fille Elizabeth, Jack Rosenblum décide de tout faire pour devenir un parfait Anglais. Faisant de la « brochure de conseils utiles pour tous les réfugiés » offerte lors de son arrivée sur le sol britannique son guide de vie, allant même jusqu’à la compléter de ses observations personnelles, il ne renonce à rien pour se transformer en citoyen britannique idéal. Patronyme, vêtements, lectures, tout y passe… Il reste pourtant une ombre noire au tableau : comme tout Anglais qui se respecte, Jack rêve de devenir membre d’un club de golf. Désespéré par les nombreux refus qu’il essuie, Jack comprend qu’il ne peut s’en remettre qu’à lui-même et quitte Londres, accompagné de Sadie, pour le Dorset, animé du projet d’y construire son terrain personnel, quitte à se ruiner.

Dans cet hommage attachant et touchant, Natasha Solomons évoque sur un mode des sujets durs comme l’exil, l’antisémitisme, le drame de l’assimilation. La bonne volonté ne suffit pas et Jack l’apprendra à ses dépens : ne devient pas Anglais qui veut ! Emouvant par sa naïveté et son obstination, Jack ne peut comprendre que les plus vils desseins se cachent parfois derrière les sourires les plus accueillants. Pour cet homme bon et simple, il est difficile de croire qu’on le reçoit pour découvrir le phénomène qui construit son propre green et s’en moquer.

C’est pourtant également sa candeur et sa persévérance qui lui assureront la plus sincère des amitiés et lui permettront de trouver sa place au milieu du Dorset. A ses côtés, Sadie regrette son Allemagne natale et ceux qu’elle y a laissés. Son chagrin et sa nostalgie s’expriment à travers sa cuisine et sa Baumtorte, empreinte de souvenirs et de tristesse. Côte à côte, passant outre les disputes et les moments difficiles, le couple tient bon et s’attache le respect de ses concitoyens. Involontairement, nos deux héros nous donnent ici une belle leçon de vie.

L’auteur nous offre ainsi un roman empli d’humour et de tendresse, un livre qui déborde de gentillesse et de naïveté à l’instar de Jack et Sadie, un récit qui sent bon la pâtisserie et la rosée de la campagne anglaise. Assurément, une lecture qui donne le sourire !

6 commentaires:

Manu a dit…

Je suis contente de cet avis positif. J'ai reçu ce roman lors de mon anniversaire et il a tout pour me plaire !

Nahe a dit…

J'ai beaucoup apprécié cette lecture : agréable, émouvante, ... J'espère qu'elle te plaira !

lewerentz a dit…

Salut,
Je découvre ton blog après un passage chez Manu. Je me réjouis de suivre tes lectures.
Joli billet. J'ai lu le second roman de l'auteur "The novel in the viola" qui est très chouette.

Nahe a dit…

Je suis heureuse de t'accueillir ici, grâce à Manu. Je note ce titre car j'ai beaucoup aimé cet auteur !

Anis a dit…

J'ai vraiment adoré ce livre tout en délicatesse ...

Nahe a dit…

Un superbe roman !