"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 22 septembre 2011

22 novembre 1963 d'Adam Braver



Lecture en partenariat avec
Livraddict et le Livre de Poche : un grand merci à tous deux pour cette découverte !


Résumé de l'éditeur :

À la manière de Short Cuts de Robert Altman, Adam Braver met ici en scène certains des acteurs, premiers rôles et figurants, durant les heures qui précèdent et qui suivent l’assassinat de J. F. Kennedy. Autour de la figure centrale de Jackie Kennedy, quelques personnages vont vivre eux aussi une journée particulière : un tailleur de Dallas, dont le nom et le film amateur vont faire le tour du monde, un médecin de l'hôpital Parkland, qui va, quelques heures plus tard, pratiquer l'autopsie du corps du Président, le personnel de la Maison-Blanche chargé des enfants du couple… Mêlant avec habileté la grande et la petite histoire, l’auteur nous fait pénétrer dans l'intimité des protagonistes du drame, posant ainsi un regard neuf sur cette tragédie qui a pourtant fait couler beaucoup d’encre. Un roman hypnotique servi par une écriture magnifique de précision et par une construction ensorcelante.

Avis :

Dans son roman intitulé « 22 novembre 1963 », date célèbre entre toutes, Adam Braver nous parle de l’assassinat à Dallas de John Fitzgerald Kennedy. Si ce drame a été fortement médiatisé, l’auteur réussit pourtant le tour de force d’intéresser son lecteur et de le garder captif, tout au long de sa lecture. En traitant son sujet sous divers angles originaux, Adam Braver parvient à donner un visage inédit à cet évènement dont chacun croit tout savoir.

Axé principalement sur Jackie Kennedy, ce roman nous relate la petite histoire de cette tragédie et apporte un éclairage nouveau à cette journée tristement historique. Pas question ici de parler de l’assassin ou d’évoquer un quelconque complot. Non, l’auteur a choisi de s’intéresser aux faits et aux acteurs mineurs pour traiter ce jour noir de l’histoire américaine.

Dès le matin, le livre s’ouvre avec les doutes de la première dame à propos de son tailleur devenu malheureusement célèbre : ne sera-t-il pas trop chaud pour le climat du Texas ? L’ouvrage se refermera sur un sujet qui peut sembler tout aussi futile mais est lourd de sens : la remise en état de la Lincoln présidentielle, destinée à reprendre du service auprès du président Johnson. Les personnages se succèdent et apportent leur contribution particulière au récit : personnel de la Maison Blanche, motard de l’escorte, employé de l’entreprise de pompes funèbres, …

Le récit est touchant, poignant : Adam Braver nous présente une Jackie Kennedy perdue entre chagrin et obligations, refusant notamment de quitter son tailleur rose, voulant montrer au monde entier « ce qu’ils ont fait à Jack », envisageant de faire voler l’avion pour rester un peu plus longtemps auprès de son mari… Face à l’adversité, ses obligations de première dame persistent et se font encore plus lourdes : il faut tout prévoir en si peu de temps, assurer la continuité du mandat présidentiel en apparaissant aux côtés du nouveau président, se construire une nouvelle vie et tout ceci, sous le regard implacable des médias.

Parallèlement à la douleur de Jackie, l'auteur nous présente également les appréhensions de simples citoyens, en proie aux doutes, aux interrogations, au sens du devoir. Comment annoncer la terrible nouvelle aux petits Kennedy, préparer le salon pour l'arrivée du cercueil, s'assurer qu'une faute n'a pas été commise dans la préparation de ce funeste voyage, ...

Présentant l’envers du décor, cet ouvrage nous offre assurément un regard original sur cet événement historique; il est néanmoins malaisé de faire la part des choses entre la fiction et la réalité. Cet aspect n’a pourtant pas gêné ma lecture : j’ai été littéralement happée par les mots de l’auteur et ai pris grand plaisir à suivre les interventions des différents protagonistes, entrant dans l’Histoire par la petite porte. Un sujet triste certes mais une lecture bien agréable : un grand merci à Livraddict et aux éditions le Livre de Poche pour la découverte de ce livre.

Logo Livraddict

2 commentaires:

Tiphanie a dit…

J'avais été très intéressée par ce livre. Jackie Kennedy m'est apparue touchante, et Johnson détestable par contre!

Nahe a dit…

Je te rejoins entièrement : Jackie est émouvante et lui d'une lourdeur...