"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 24 août 2011

La trilogie de Bartiméus : la porte de Ptolémée de Jonathan Stroud


Lecture commune en trois volets avec Syl

La note de l'éditeur :

" Enfin, on m'invoque ! Pas trop tôt...
Fini de rigoler.
Je suis toujours Bartiméus d'Uruk, d'Al-Arish et d'Alexandrie.
Cette fois, c'est du sérieux. "

Londres, ville des sorciers, est en proie aux grèves et aux émeutes. Humains et démons en ont assez d'être asservis aux magiciens dédaigneux qui les exploitent et les humilient. Mais cette grande révolution pourrait bien tourner à l'apocalypse. Nathaniel, le jeune magicien ambitieux, Bartiméus, le djinn sarcastique, et Kitty, la résistante, sauront-ils surmonter leurs dissensions et unir leurs forces pour sauver Londres ?


Avis :

Londres est en ébullition ; l’Empire britannique, régi d’une main de fer par les magiciens, est assiégé de toutes parts : guerre en Amérique, attentats orchestrés par d’autres puissances européennes, mécontentement des plébéiens, … Dans les rangs mêmes des magiciens, de sombres complots se préparent.

C’est dans cet environnement mouvementé que nous retrouvons nos héros : Nathaniel, connu sous le nom de magicien de John Mandrake, est encore monté en grade. A dix-sept ans, il est ministre, chargé de la propagande. Face au mécontentement général et à l'ambition démesurée de son entourage, il a fort à faire et est maintenant secondé par une poignée de djinns et de créatures magiques en tout genre. A ses côtés, Bartiméus est toujours présent : même si ses forces déclinent, son humour est toujours caustique et son impertinence ne faiblit pas. Le tandem Nathaniel-Bartiméus fait encore des étincelles : le djinn aimerait être libéré de ses obligations pour se ressourcer, il se remémore un passé heureux, en compagnie de Ptolémée. Nathaniel est également hanté par le souvenir de jours meilleurs : Kitty Jones, Mlle Lutyens, son professeur de dessin, … des visages qui mêlent dans l’esprit du jeune homme mauvaise conscience et nostalgie. Sous la carapace de l’homme important, débordé, le cœur de l’enfant bat toujours et reprend parfois le dessus.

Dans l’autre Londres, celui des plébéiens, Kitty Jones s’est reconstruit une autre vie, après l’affaire du Golem. Dans l’ombre, elle lutte toujours, à sa façon, contre la toute puissance des magiciens. Cette fois encore, les trois héros vont être réunis dans des aventures mouvementées et périlleuses qui les obligeront à aller au bout d'eux-mêmes. Un traître est toujours caché dans les rangs des magiciens, il est temps pour lui de dévoiler son visage au grand jour et de lancer son plan diabolique.

Nathaniel, Bartiméus et Kitty devront passer outre leurs différends et s’unir afin de sauver leur monde de ce danger inattendu. Il leur faudra donner de leur personne, accorder leur confiance à l’autre, dépasser des barrières ancestrales afin de remporter l’ultime bataille et avoir une chance de reconstruire ensemble des lendemains meilleurs.

Un message fort est véhiculé dans ce dernier volume de « La trilogie de Bartiméus » : la liberté a un prix, chacun doit décider s’il est prêt à la payer. A Nathaniel d’endosser le rôle du héros et de tourner le dos à son brillant destin tout tracé. L’émotion est omniprésente dans ce roman : dans les doutes de Nathaniel, les souvenirs de Bartiméus, les espoirs de Kitty. Dans une moindre part, l’humour est toujours présent : les propos de Bartiméus sont toujours émaillés de remarques caustiques mais le héros est fatigué et n’aspire qu’à se reposer. Pourtant, la collaboration de Nathaniel et de son djinn lors de la bataille finale est savoureuse et très drôle. Histoire de détendre la situation, au plus profond du danger ! Une façon bouleversante de clôturer cette trilogie, une lecture qui remue. Définitivement, une série à ne pas réserver au rayon jeunesse !

L’avis de Syl est-il en accord avec le mien ? Vous pouvez le lire ici !

6 commentaires:

Faelys a dit…

j'avais beaucoup aimé cette trilogie, je me sentais vraiment bien dans cet univers et ton billet me donne envie de relire ces tomes aux couvertures fantastiques!!

Nahe a dit…

J'ai donc fait mouche et j'en suis très heureuse !

Syl. a dit…

Bonjour Nahe, je viens d'arriver.
Tu as écrit un beau billet. Je vois que l'émotion était présente. Tu n'aurais pas aimé un quatrième tome ?
Bises

Nahe a dit…

Bonjour Syl, je vois que nous avons été touchée de la même façon. Un quatrième tome pour voir la reconstruction, la collaboration magiciens-plébéiens, une histoire entre Kitty et Nathaniel, ... sans oublier Bartiméus ! Nous sommes trop sentimentales ^^

Syl. a dit…

Oh ! oui... Kitty et Nathaniel... pas cette cruche de Jane !!!

Nahe a dit…

Tout à fait, qu'elle s'occupe de ses loups, avec ses grands airs et son dédain !