"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 28 juin 2010

Mémoire blanche de Pierre Coran

Quatrième de couverture : Qui a assassiné la Chouette ? Pierre est arrêté, incarcéré. Est-il le meurtrier de la vieille antiquaire ? Il l'ignore. Depuis sa sortie du centre de rééducation, Pierre boit, et quand il a trop bu, comme ce soir-là, vient l'oubli total, la mémoire blanche.

Ce roman s'ouvre sur l'incarcération de Pierre, accusé de meurtre. Incapable de rassembler ses souvenirs, Pierre se laisse couler et tente à peine de se défendre. Lorsqu'il est innocenté, il se découvre père et décide alors de se battre pour offrir à son enfant la vie que lui, fils de prostituée, n'a pas eu la chance d'avoir. Dans son combat, il pourra compter sur les Alcooliques Anonymes, et notamment Claire rencontrée dans un bar, pour gagner son fils.

Au début du roman, on hésite un peu à "être du côté" du héros : son apathie est un peu dérangeante... Pourquoi ne se défend-il donc pas ? Mais au fur et à mesure du récit, on se surprend à l'encourager dans sa quête.

Un ouvrage basé sur l'observation, sans moralisme, ni pathos. Un roman agréable à lire.

Aucun commentaire: