Lune de papier de Mitsuyo Kakuta

Au centre de ce roman, un fait divers : le détournement de fonds commis par une employée de banque.  La coupable, Rika, s'est réfugiée en Thaïlande, cherchant à se fondre dans un décor miteux.

Le contexte posé, la parole est à ses camarades de classe, à ses proches : tous apportent un témoignage et construisent peu à peu le portrait de la jeune femme, s'éloignant imperceptiblement de son statut de femme au foyer.

Au delà d'une simple affaire de malversation, c'est à la place même de la femme au sein de la société japonaise que choisit de s'intéresser l'auteure.  Elle le fait de manière subtile, alternant réalisme et délicatesse, à l'image de La Cigale du huitième jour, délivrant sans faillir son message interpellant.  Une lecture captivante.



Commentaires

Ingannmic, a dit…
Bonjour,

Me voici par ici suite à ta visite chez moi ! Je vois que l'intrigue de ce titre a des points communs avec celle de "La cigale du 8e jour" : une femme en fuite après avoir perpétré un délit...
Etant donné ma légère déception suite à ma 1e expérience avec cette autrice, je ne suis pas sûre de la relire..

A bientôt !

Posts les plus consultés de ce blog

Hercule Poirot – Drame en trois actes de Frédéric Brémaud et Alberto Zanon

Le célèbre catalogue de Walker & Dawn de Davide Morosinotto