Le chemin de la plage d'Anna Fredriksson


Sur le point de divorcer, Jenny prend sur elle et renoue avec ses amies de toujours, avouant enfin son mal-être.

Ensemble, elles organisent un périple à vélo à travers la région d'Österlen, une thérapie originale.  Peu à peu, Jenny, Anja, Petra et Martina retrouvent leurs marques, leurs vieilles habitudes.  

Jenny se confie : sur son mariage, la découverte de l’infidélité, ses nouvelles responsabilités professionnelles…  La parole n’est pas facile, beaucoup de non-dits persistent.  Ainsi, la situation au boulot ayant fortement compliqué la donne et envenimé la situation du couple qu’elle formait avec Johan.  Le malaise est profond.


A sa suite, ses amies se livrent également, chacune dévoilant un peu de son quotidien et cachant d’autres blessures.  La nature sauvage de la Suède, le bord de mer et les efforts incitant à se confier et à chercher l’appui des autres.  Grâce à ces retrouvailles, une page se tourne pour les amies.  C'est du moins ainsi que j'ai voulu voir cette fin en points de suspension.

En traversant Österlen, la lecture est plaisante mais loin d’être légère, comme ces escapades à vélo, aimées tout autant que redoutées.  La nature, "l'école buissonnière", l'air marin aident à dédramatiser le fardeau que traîne Jenny.  Dans ces quelques jours d'évasion, l’amitié occupe la part belle et la renaissance également, une perspective agréable. 

Commentaires

keisha a dit…
Ah oui, pourquoi pas, ça m'a l'air sympa
Anonyme a dit…
Je n'avais pas vu que tu l'avais lu !
Comme tu le dis, cette lecture n'est pas légère, elle stresse même beaucoup si tu te mets dans la peau de Jenny !
Et la fin ? Crois-tu que Bidule truc est amoureux d'elle ?
S.
Nahe a dit…
Il y a quelque chose ^^ mais va savoir...

Posts les plus consultés de ce blog

Challenge Amérique latine 2019

L’Île au manoir d'Estelle Faye

La lumière est à moi de Gilles Paris