"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

samedi 24 août 2013

Secret d'été d'Elin Hilderbrand


Lecture en partenariat avec Livraddict et les éditions JC Lattès : un grand merci à tous deux pour cette lecture !




La présentation de l'éditeur


Par une chaude soirée de juin, les élèves du lycée de Nantucket High se rassemblent sur la plage pour le traditionnel feu de camp de fin d’année. Mais la fête se termine en tragédie : un terrible accident de voiture coûte la vie de la conductrice, Penny Alistair, et plonge Hobby, sonfrère jumeau, dans le coma.

Tout s’effondre pour Zoé, la mère des jumeaux, qui doit faire face à l’impensable : une vie sans sa fille et la convalescence douloureuse de son fils, un grand athlète à l’avenir désormais incertain. Zoé la libre-penseuse, aussi bien une mère qu’une amie pour ses enfants, doit aujourd’hui affronter des vérités pénibles sur eux comme sur son propre rôle dans cette tragédie. Au fil de l’été, le drame soulève de nombreuses interrogations au sein des familles. La clé de l’accident se cache dans le secret que Penny a découvert ce soir-là sur la plage… Ce secret détruira-t-il aussi la paix fragile des survivants ? 


Avis

Nantucket, un nom qui fait rêver...  Ce roman nous en raconte un été, entre juin et septembre et s'ouvre en quelque sorte dans les coulisses  : les touristes n'ont pas encore débarqué, l'année scolaire se termine et l'île n'appartient qu'à ses habitants. Alors que des changements s'annoncent pour ceux qui quittent l'école et que l'heure est à la fête, l'ambiance bascule brutalement.  Un dramatique accident de voiture déchire la nuit et met un terme aux réjouissances.  Penelope Alistair a perdu la vie, son frère Hampton est dans le coma, grièvement blessé, leurs amis Jake et Demeter sont juste commotionnés. 

Le bilan est lourd...  C'est toute l'île qui pleure, d'autant que les victimes étaient "célèbres" à Nantucket : Penny, remarquablement douée pour le chant, était "la voix de Nantucket" et Hobby brillait par ses exploits au football. 

Pour Zoe, la mère des jumeaux, il importe d'abord de veiller sur son fils, le deuil viendra plus tard.  Pendant ce temps, dans l'île, des hommages s'organisent et la vie reprend peu à peu ses droits.  Pour ceux qui restent, vient le temps des questions : comment expliquer le comportement de Penny ?  Qu'a-t-elle appris pour être bouleversée à ce point et adopter cette conduite destructrice ?

A travers les trois grandes parties de l'ouvrage, de juin à septembre, Elin Hilderbrand donne la parole aux différents protagonistes et se focalise ainsi sur un aspect différent de cette histoire tragique.  Il appartient à chacun de la vivre à sa manière. 

Elle a également choisi de faire de l'île et ses habitants un personnage à part entière, de nous livrer l'avis général, le ressenti de toute une population.  En effet,  à travers le drame qui touche la famille Alistair, c'est tout Nantucket qui soufre et voit son histoire collective bouleversée.

Tour à tour, au cours de cet été, les personnages se livrent : chacun doit faire face à ses problèmes, à sa vie chamboulée par la mort de Penny et par le terrible secret qui a mis fin à ses jours.  Peu à peu, la vie se reconstruit face à l'absence.  Mère, amis, frère, petit ami ... une page est tournée ou doit l'être. Les questions, la culpabilité surgissent également et rongent le quotidien. 


Sous ses angles variables, ce texte est très touchant, c'est surtout le vide, son dénominateur commun, qui prend le pas et qui oblige chacun à affronter ce "plus jamais".   Le thème central de ce roman est inévitablement dur mais l'ensemble offre une lecture agréable, sans être larmoyant, ni pesant : à l'image de sa couverture...  Peut-être grâce à sa géographie ?  Un très joli roman que je dois à Livraddict et aux éditions JC Lattès: un grand merci !






Logo Livraddict

4 commentaires:

Jérôme a dit…

Le sujet est tellement triste que je n'ai pas spécialement envie de m'y risquer.

Syl. a dit…

Bonjour Nahe...
Je suis comme Jérôme, le thème abordé ne me tente pas.
Bisou

bénédicte a dit…

et bien moi ça me tente bien, je viens d'aller voir si ma médiathèque l'avait dans son stock et oui, il est en cours de mise en rayon, je pourrais donc bientôt l'emprunter, chouette !

Nahe a dit…

@ Jérôme : je comprends, ce sera pour une prochaine.
@ Syl : je m'en doutais un peu... Bizz, Syl !
@ Bénédicte : bonne lecture alors ! Je vois que nous avons le même réflexe ^^