"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 1 mars 2011

La conspiration du temple de Steve Berry



Un grand merci à Blog-o-Book et aux éditions Pocket pour cette lecture en partenariat !


Le résumé de l'éditeur :



La ministre suprême de la jeune Fédération d'Asie centrale a des rêves de grandeur : depuis sa capitale Samarcande, elle veut envahir ses voisins afghans et iraniens. Mais pour lancer les opérations militaires, il lui faut réunir les huit décadrachmes de Poros, ces médaillons frappés à l'époque d'Alexandre le Grand. Comment huit pièces archéologiques pourraient mettre l'Asie centrale à feu et à sang ? C'est l'énigme que doit résoudre Cotton Malone, ex-agent du ministère de la Justice américaine, tandis que, dans l'ombre, une organisation secrète prépare en silence un complot terrifiant...

Avis :

Amorcée par un plongeon dans l’histoire avec Alexandre le grand, "La conspiration du Temple" entraîne le lecteur à la suite de Cotton Malone, héros récurrent de Steve Berry. J’ai personnellement découvert, grâce à ce partenariat, l’univers de Steve Berry et ses personnages mais ils semblent avoir déjà vécu d’autres aventures mouvementées. Cette fois donc, ce sont huit pièces antiques, les décadrachmes de Poros qui marquent l’entrée de Malone dans la danse : depuis quelques temps, ces antiquités, propriétés de musées ou de collectionneurs privés, font l’objet de vols et les amis de Malone, Henrik Thorvaldsen et Cassiopée Vitt, font appel à ses services pour découvrir qui tire les ficelles en coulisse et dans quel but. Leurs investigations les amèneront à croiser la route d’Irina Zovastina, ministre suprême de la fédération d’Asie centrale, qui rêve de dominer le monde et d’Enrico Vincenti, un homme d’affaires aux motifs tout aussi méprisables…

Mon ignorance des aventures précédentes des héros n’a en rien gêné ma lecture du roman. Un autre point qui aurait pu s’avérer gênant est le recours de l’auteur à des éléments historiques détournés ou fictifs. Néanmoins, l’auteur utilise d’autres faits nés visiblement de son imagination, comme la prétendue Fédération d’Asie centrale et ces miraculeuses bactéries appelées archaea. Sachant cela, il me semble que le lecteur hésite à prendre pour argent comptant les divers faits historiques avancés. D’ailleurs, en fin d’ouvrage, l’auteur passe au crible son roman et fait la part du vrai et du faux, effaçant ainsi le doute dans l’esprit du lecteur. Par contre, j’ai déploré le caractère accessoire des décadrachmes : leur disparition donne naissance à toute cette histoire, leur quête semble primordiale et en fin de compte, c’est à peine si l’auteur explique l’importance de ces médaillons… Mais j'avoue qu'il sa'git là d'un détail !

Blackboulant son lecteur d’un bout à l’autre du globe, alternant meurtres et incendies, insérant des passages historiques, Steve Berry assure à son récit un rythme effréné et haletant. "La conspiration du temple " est un roman qu’il est difficile de refermer une fois ouvert. Un thriller passionnant et efficace, merci encore à Blog-o-Book et aux éditions Pocket !

2 commentaires:

Tristhenya a dit…

Coucou Nahe ^^
Désolée pour le hors sujet, mais je ne savais pas où poster d'autre... Je suis de passage pour t'informer que je t'ai tagguée sur mon blog ^^
Rendez-vous sur cet article si tu souhaite en savoir plus : http://passion-litteraire.cowblog.fr/tag-me-decouvrir-a-travers-les-livres-de-ma-bibliotheque-3090228.html
Sans aucune obligation bien entendu ;-)

Bisous

Nahe a dit…

Pas de souci, c'est noté !