Home de Toni Morrison

Le résumé de l'éditeur :

La guerre de Corée vient à peine de se terminer, et le jeune soldat Frank Money rentre aux États-Unis, traumatisé, en proie à une rage terrible qui s’exprime aussi bien physiquement que par des crises d’angoisse.

Il est incapable de maintenir une quelconque relation avec sa fiancée rencontrée à son retour du front et un appel au secours de sa jeune sœur va le lancer sur les routes américaines pour une traversée transatlantique de Seattle à Atlanta, dans sa Géorgie natale.

Il doit absolument rejoindre Atlanta et retrouver sa sœur, très gravement malade. Il va tout mettre en œuvre pour la ramener dans la petite ville de Lotus, où ils ont passé leur enfance.

Lieu tout autant fantasmé que détesté, Lotus cristallise les démons de Frank, de sa famille. Un rapport de haine et d’amour, de rancœur pour cette ville qu’il a toujours voulu quitter et où il doit revenir.

Ce voyage à travers les États-Unis pousse Frank Money à se replonger dans les souvenirs de son enfance et dans le traumatisme de la guerre ; plus il se rapproche de son but, plus il (re)découvre qui il est, mieux il apprend à laisser derrière lui les horreurs de la guerre afin de se reconstruire et d’aider sa sœur à faire de même.

Avis :

De retour de Corée, Frank Money peine à s'habituer à nouveau à la vie civile.  Difficile de survivre à ses amis, difficile d'affronter les souvenirs, difficile également de se reconstruire quand rien n'est fait pour.

Appelé au chevet de Cee, sa sœur gravement malade, il traverse le pays pour lui porter secours et rejoindre ensuite Lotus, la ville de leur enfance.  Un endroit empli de souvenirs pénibles et de rancœurs, le lieu où Frank et Cee n'ont pu compter que l'un sur l'autre.


Ce récit court et percutant m'a permis de découvrir Toni Morrison : elle nous emmène dans l'Amérique des années 50, une époque fortement marquée par la ségrégation raciale.  A travers Home, les voix se mêlent et témoignent d'une existence difficile, de survie et de graines d'espoir. 

Les mots sonnent juste et disent l'essentiel: à travers les paroles de Frank ou le récit de son parcours, la réalité apparait dans toute sa cruauté.  Au centre, bien sûr, la ségrégation raciale, le retour des soldats au pays, livrés à eux-mêmes, le rôle des femmes... des sujets sensibles, douloureux pour les héros.  Un texte magnifique, indispensable !




Commentaires

enna a dit…
Merci pour cette belle participation. C'est un beau roman très riche dont je garde un très bon souvenir. Un beau style et des sujets sensibles, tu as raison!
krol a dit…
Ca me rappelle que j'avais envie de lire ce roman.
Nova Baby a dit…
Il s'agit d'un roman, et d'une autrice, don j'entends le plus grand bien et que j'ai très envie de découvrir. Ton avis me donne encore plus envie
Hélène a dit…
percutant comme tu dis ! J'ai beaucoup aimé !
Jérôme a dit…
Un très beau roman de Toni Morrison, comme toujours !
Nahe a dit…
@ Enna : je suis ravie de l'avoir découvert grâce à ton challenge.
@ Krol : à découvrir très vite alors, bonne lecture !
@ Nova Baby : une bonne chose si je t'ai convaincue :D
@ Hélène : je le comprends très bien.
@ Jérôme : il faut encore que je découvre d'autres titres mais là, j'aime beaucoup.

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

La pyramide oubliée de Christos et Amélie Callot