Un hiver long et rude de Mary Lawson


Années 60, Nord du Canada: après s'être consacrée à sa famille, Megan décide de quitter le froid et la solitude de sa ville natale pour tenter sa chance à Londres.  

La maison est en ordre, les placards sont pleins et Adam, son plus jeune frère, n'est plus un bébé: sa mère devrait pouvoir s'en sortir sans elle.

Tandis que la jeune fille cherche ses marques en Angleterre, rien ne se passe comme prévu.  Ni à Londres, ni dans la demeure familiale.

Tour à tour, Megan, son frère, Tom, et leur père relatent leur quotidien: des points de vue bien différents mais qui s'assemblent au fil des chapitres pour construire le lent naufrage de la famille Cartwright.

Au centre de ce roman à trois voix, une famille à la dérive, pour de multiples raisons: le propos n'est pas drôle, loin de là mais j'ai aimé suivre cette chronique douce-amère.  Personnages attachants, cadre dépaysant, l'espoir en fil rouge.  Une lecture qui m'a semblé coller parfaitement à ce mois de décembre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le livre des étoiles : Qadehar le sorcier (tome 1) d'Erik L'Homme

La fragilité des funambules de Verena Hanf

Cours Florence d'Emmanuelle Uzan & Pascal Valty