La fille d'avril d'Annelise Heurtier

Catherine est adolescente dans les années 60.  Boursière, elle a la chance de poursuivre des études mais voit avec regret se profiler la promesse d'une existence tout pareille à celle de sa mère: mariage, enfants et ménage.  Maligne, Catherine se rend bien compte des inégalités de la société et du peu d'importance accordée aux femmes.  

Son tout récent goût pour la course à pied ajoute encore à ses doutes et peu à peu, Catherine s'efforce de faire entendre sa voix: parmi ses amies, dans sa famille...  A sa manière, elle essaye de s'affranchir et de remporter de petites victoires.

Conquise par Sweet Sixteen, j'avais très envie de découvrir La fille d'avril: Annelise Heurtier s'intéresse cette fois à la condition de la femme.  Le sujet est plus proche géographiquement mais est tout aussi édifiant.  

Ainsi, l'avis du corps médical sur les femmes qui pratiquent un sport: Mon père dit que les filles ne sont pas faites pour ce genre de sport. Si tu cours trop longtemps, des poils vont te pousser partout sur le corps. De la barbe aussi.  En sachant que l'auteure s'est inspirée de faits et de documents réels, cela fait réfléchir.  Que de chemin parcouru depuis les années 60.  (Tout en étant consciente que la route vers l'égalité est encore longue.)  Un roman indispensable !

Commentaires

Jérôme a dit…
Si c'est un roman indispensable, impossible de faire l'impasse !

Posts les plus consultés de ce blog

Le livre des étoiles : Qadehar le sorcier (tome 1) d'Erik L'Homme

La fragilité des funambules de Verena Hanf

Cours Florence d'Emmanuelle Uzan & Pascal Valty