"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 22 octobre 2012

Les cupcakes

Ma nouvelle participation au challenge Les livres gourmands de Syl est une aventure familiale et même plus...  Je m'explique : pour financer leur voyage de rhétos, mon aînée et ses copines de classe ont décidé de vendre des pâtisseries à l'école.  Divers groupes se sont ainsi créés et ma fille participe à la réalisation des cupcakes.  J'ai donc testé les recettes et divers mélanges et de temps à autre, comme d'autres parents, je prête ma cuisine à une équipe d'apprentis pâtissiers.
Nous avons consulté différents ouvrages, tant pour la base, les mélanges, le décor, avant de nous arrêter sur la recette suivante :
 
Pour la base
Ingrédients (pour 12 cupcakes) :
250 g de farine - 1 sachet de levure - 2 œufs - 200 g de sucre - 125 g de beurre mou - 1,5 dl de lait tiède - 1 sachet de sucre vanilliné ou 1 zeste de citron ou 100 g de cacao
Préparation :
Tamisez la farine et la levure.
Ajoutez les œufs au centre de même que le sucre, le beurre et le lait.
Travaillez jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.
Ajoutez l'arôme.
Versez dans des petites caissettes pour cupcakes ou des moules individuels.
Cuire au four, thermostat 6 1/2 pendant 10 minutes, environ.
 
Pour les différentes versions
Version Schockobon (d'après une recette de Miss Chocorêve): Remplir les caissettes à la moitié environ et ajouter 1 Schockobon par caissette puis le recouvrir avec de la pâte (pour remplir la caissette aux 3/4).  Décorer de glaçage au beurre.
 
Version Nutella : Remplir les caissettes à la moitié environ et ajouter  une cuillère de Nutella par caissette puis recouvrir avec de la pâte jusqu’aux 3/4d e la caissette. Décorer de glaçage au beurre.
Version vanille – citron : Ajouter du sucre vanillé à la pâte et garnir ensuite d’un glaçage au citron.
 
Version chocolat – caramel au beurre salé : Ajouter du cacao à la pâte et faire cuire.  Après cuisson, faire un trou dans le petit gâteau, déposer une cuillère de caramel au beurre salé et refermer soigneusement.  Garnir de glaçage au chocolat.
Pour le glaçage
 
Le glaçage au beurre : pour un poids de beurre mou, comptez le double de sucre glace, ajoutez du colorant si vous voulez ! Pour glacer une douzaine de cupcakes, travaillez au batteur électrique ou au robot 100 g de beurre avec 200 g de sucre glace. Vous pouvez ajouter ensuite de l’extrait de café, de la vanille, du cacao en poudre, …
Le glaçage blanc de base : c’est le plus rapide et le plus facile à faire, il n’y a pas besoin de poche à douille.  C’est un mélange de sucre glace, de blanc d’œuf et d’un peu de jus de citron auquel on ajoute du colorant ou un arôme.
 
Le glaçage au chocolat : Faites fondre du chocolat dans un bain marie, ajoutez un peu de lait et nappez-en chaque cupcake.
Pour la touche finale, laissez libre cours à votre imagination et décorez selon votre goût.  Voici par exemple notre version Halloween...





vendredi 19 octobre 2012

C'est elle ! de Danny Wallace

Présentation de l'éditeur :

C'est quand Jason s'y attendait le moins qu'il a eu le déclic !Un soir, alors qu'il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C'est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s'engouffrer dans un taxi. Il est trop tard pour la rattraper... ou peut-être pas : l'inconnue a laissé derrière elle un appareil photo jetable ! Une chance inespérée pour Jason, qui va tout faire pour retrouver celle qui pourrait être la femme de sa vie...


Avis :

Jason Priestley a du mal à vivre la trentaine et à trouver sa voie.  Porteur du patronyme d’une vedette de série télévisée (oui, oui !  Ne faites pas semblant de ne pas savoir de qui je parle ^^), il déclenche les rires et les questions en annonçant son nom.  Sa vie professionnelle n’est pas exactement une réussite : il a quitté l’enseignement après un épisode traumatisant et rédige maintenant des chroniques pour un journal gratuit.   Sur le plan sentimental, il assume mal sa séparation et voit d’un mauvais œil son ex-petite amie Sarah tourner la page et refaire sa vie.

Lorsque le hasard le met en présence d’une inconnue chargée de paquets, il se porte sans hésite à son secours et s’aperçoit un peu tard qu’il a gardé, sans le vouloir, un objet appartenant à la jeune femme : son appareil-photo.  Le moyen peut-être de la retrouver…

Danny Wallace signe un roman plaisant, léger sur la vie d’un trentenaire londonien en mal de repères.  Déboussolé, meurtri, Jason cherche à donner une raison à son existence.  L’auteur entraîne son héros dans un pèlerinage atypique sur les lieux des photos prises par son inconnue.  Il aborde ainsi, sous des dehors insouciants et futiles, des thèmes sérieux comme le sens de la vie, la rupture, l’amitié, …  J’ai ainsi beaucoup apprécié  le sujet de la seconde chance et de l’instruction, évoqué à travers le personnage de Matt.  Tout comme le discours de Jason à ses étudiants,  les incitant « à faire bouger les choses ».

Sous ses apparences de roman chick-lit au masculin, Danny Wallace emmène son lecteur dans un récit amusant et plein de vitalité.  A travers une quête insensée et a priori peu réaliste, il met en avant l’importance de saisir sa chance et nous livre ainsi une belle leçon de vie.





 

Lu dans le cadre des Chroniques de la rentrée littéraire : un grand merci à Abeline et aux Presses de la Cité !
 

jeudi 18 octobre 2012

Le premier oublié de Cyril Massarotto








Lecture en partenariat avec Livraddict et  XO éditions  : un grand merci à tous deux pour cette lecture passionnante !


Le résumé de l'éditeur :


Depuis quel­ques mois déjà, Madeleine oublie. Oh, des peti­tes choses, rien de bien inquié­tant. Jusqu’au jour où elle s’aper­çoit qu’elle a oublié le nom de son mari. C’est Thomas, son fils, qui lui apprend que son époux est mort, il y a près d’un an.

Le diag­nos­tic tombe : sa mère est atteinte d’Alzheimer.

Avis :


C’est par un petit détail, une anecdote somme toute banale que la maladie de Madeleine apparaît au grand jour : perdue sur le parking d’un supermarché, elle le parvient plus à se rappeler où elle a garé sa voiture.  Obligée d’appeler son fils Thomas à l’aide, elle se voit contrainte de révéler qu’elle triche depuis longtemps et est devenue une « oublieuse ».  De fil en aiguille, de confidences en examens médicaux, elle en vient à dévoiler des mois d’oublis banals et de constats incongrus que chacun avait voulu ignorer.   Au bout de sa confession et des recherches, le verdict tombe : Madeleine souffre d’Alzheimer, à un stade déjà avancé.

Parmi ses trois enfants, Thomas décide de prendre en charge de son mieux le quotidien de sa mère malade.  Déboussolé par le décès de son père quelques mois plus tôt, il choisit de lui consacrer tout son temps et d’adoucir la maladie de Madeleine.  Les jours, les mois passent : incertains, difficiles.  Un moment, un constat s’impose : Madeleine doit être placée dans une maison spécialisée…

Le premier oublié marque ma rencontre avec l’écriture de Cyril Massarotto.  Sur un thème douloureux, l’auteur laisse tour à tour la parole à Thomas et à Madeleine.  A travers les voix du fils et de la mère, le lecteur suit au fil du temps l’évolution de la maladie et les bouleversements qu’elle entraîne dans cette famille meurtrie.  Le témoignage de Thomas alterne avec les pensées de Madeleine.  Madeleine qui est parfois présente, lucide et qui, de temps en temps, est une autre, celle d’une époque révolue par exemple.  L’auteur se plaît à emmêler ces moments mais le lecteur ne s’y perd pas et reste suspendu au fil de ce roman très vivant et profondément humain.  Il signe ainsi un récit fort et poignant qui m’a beaucoup touchée et semble contenir une grande part de vécu.  L’auteur s’exprime à ce sujet dans une interview sur la page de présentation du roman.  Un tout grand merci à Livraddict et à XO éditions pour cette excellente découverte !




  Logo Livraddict

vendredi 12 octobre 2012

Tourte au poulet

Changement de registre pour ma nouvelle contribution au challenge Les livres gourmands de Syl : cette fois, on quitte le rayon dessert pour une tourte au poulet tirée tout droit du grimoire familial, un plat qui fait l'unanimité à la maison.  Ce qui n'est pas gagné d'avance dans la famille...

Ingrédients :




 Pâte brisée pour 1 ½ tarte - 200 gr de blancs de poulet - 1 poivron vert - 250 gr de champignons - Une barquette de 300 gr de fromage frais, type Philadelphia

 Préparation :

 Cuire les blancs de poulet, les couper en dés. 

 Nettoyer les champignons, les couper en 4, les cuire.

Dans un plat, mélanger les cubes de poulet, le poivron coupés en dés, les champignons, le fromage.  Assaisonner avec sel, poivre et paprika.

 Mettre la moitié de la pâte dans une platine, verser la préparation sur la pâte. 

 Couvrir avec le reste de la pâte.  Dorer à l’œuf.  Faire un trou au centre pour laisser sortir la vapeur. 

 Cuire à 200° pendant 40 minutes.





jeudi 11 octobre 2012

Scintillation de John Burnside



Lecture en partenariat avec Livraddict et les éditions Points : un grand merci à tous deux pour cette découverte !




 La présentation de l'éditeur :

Des adolescents disparaissent mais ici ça n’a aucune importance. Ici, c’est l’Intraville, lieu de pluie et de brouillard où les vapeurs toxiques des usines embrument les esprits et dégradent les corps. Malgré ce marasme, Leonard, 14 ans, a soif de vivre. Brillant et passionné, il dévore les livres, aime les filles et affectionne les virées entre amis. Dans les limbes, l’espoir scintille…


Avis :


Née de la folie des hommes, l’Intraville est un endroit sombre,  désespéré.   La pollution et le développement à tout prix ont transformé la ville et ses habitants et ont anéanti tout espoir d’une vie meilleure.  Dans cet environnement oppressant, de jeunes garçons disparaissent, sans vraiment provoquer de remous.  Tous s’imaginent qu’ils ont fugué.  Pourtant, un de leurs amis, Léonard s’interroge.   Léonard est un adolescent curieux : il est passionné de lecture et de films classiques.  Il cherche ainsi à oublier le marasme de son quotidien.   Il trompe également le temps en compagnie de filles.  Intrigué par la disparition de son ami, il espère trouver des réponses et se lance dans une quête de vérité.

Voici un livre qui m’a laissé une étrange impression.  Je ne peux que souligner la poésie présente dans l’écriture, tout comme l’habilité de l’auteur à créer cet univers glauque et angoissant.  L’ambiance qu’il met en place est palpable, puissante. 

Néanmoins, je reste perplexe et l’ouvrage refermé, je m’interroge toujours.  Le message de l’auteur me reste totalement étranger, je pense être restée hermétique à la magie de cette œuvre et je le déplore.  J’ai, tout au long de ma lecture, attendu un déclic, un élément qui expliquerait tout…  En vain !  Cet étrange roman a conservé pour moi tout son mystère et m'intrigue toujours.  Je vous invite donc à consulter d’autres avis que le mien pour vous forger une idée sur ce livre.  Un grand merci à Livraddict et  aux éditions Points  pour ce partenariat.  
Logo Livraddict